EuroZoid
Discover The Most Popular Places In Europe

La Gaîté Lyrique, Paris | Tourist Information



3 bis rue Papin
Paris, France 75003


La Gaîté Lyrique is a digital arts and modern music centre opened by the City of Paris in December 2010, located at 3-5 rue Papin in the 3rd arrondissement.The centre is on the site of the former Théâtre de la Gaîté, incorporating the facade, entrance and foyer of the original theatre. The auditorium of the theatre was demolished in 1989 for an amusement park.The refurbishment lasted from 2004 to 2011 under the architect Manuelle Gautrand. The new General/Artistic Director is Jérôme Delormas.HistoryFollowing Haussmann's modernization of Paris and the destruction of the theatres on the boulevard du Temple, the last of a succession of playhouses called the Théâtre de la Gaîté was built in the rue Papin. It opened on 3 September 1862. The building was designed by the architects Jacques-Ignace Hittorff and Alphonse Cusin, with an 1800-seat auditorium decorated by Félix Jobbé-Duval.Concentrating on operettas, it also became known as the Gaîté-Lyrique and was at its height during the Second French Empire. Jacques Offenbach was its director from 1873 to 1874,After the Second World War, the theatre enjoyed success under its directors Henri Montjoye and his wife Germaine Roger. In 1974, the Carré Silvia-Monfort and the first circus school based themselves here for a time. The theatre became bankrupt and closed.

Concert Venue Near La Gaîté Lyrique

Cathédrale Notre-Dame de Paris
Distance: 0.9 mi Tourist Information
6, Parvis Notre-Dame
Paris, France 75015

+33 (0)1 42 34 56 10

Fondée en 1163, la cathédrale Notre-Dame de Paris se dresse au coeur de l'île de la Cité et de Paris et est le témoin vivant de 850 ans d'histoire ! Page Facebook des 850 ans : http://www.facebook.com/notredamedeparis2013

Olympia
Distance: 1.1 mi Tourist Information
24 Boulevard des Capucines
Paris, France

O Olympia é a mais antiga sala de espectáculos musicais de Paris, situada no nr. 28 da Boulevard des Capucines, no 9º bairro da capital francesa.

Opera National De Paris
Distance: 1.0 mi Tourist Information
8 rue Scribe
Paris, France 75009

C'est une très grande école si vous vous intéressé(e) a la danse cette école est fortement recommendée

Le Gibus Café
Distance: 1.0 mi Tourist Information
127 rue Saint Maur
Paris, France 75011

<>

En plein coeur de Paris, cette nouvelle scène sur mesure propose tous les soirs un aperçu de l'activité des musiques actuelles et amplifiées, constituant ainsi une véritable référence en matière de découverte. Que ce soit des jeunes talents ou des artistes confirmés, le Gibus Café propose une programmation éclectique ouverte à tous. Du mardi au dimanche, venez découvrir ce lieu qui s’annonce comme la future référence de la scène culturelle Parisienne. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations. L’équipe du Gibus Café. ► Programmation : proggibuscafe@gmail.com ► Régie Générale : regiegibuscafe@gmail.com

Galway Irish Pub Paris
Distance: 1.0 mi Tourist Information
13, quai des grands augustins
Paris, France 75006

01 43 29 64 50

Le Truskel
Distance: 0.6 mi Tourist Information
12 Rue Feydeau
Paris, France 75002

01 40 26 59 97

Situé au coeur de la capitale entre le Rex et l'Olympia, le Truskel est ouvert depuis juin 2002, sous des abords de pub celtique traditionnel se cache un "microclub". Des D.J. différents chaque soir mixant des nouveautés indiepop aux grands classiques du punk-rock et de l'électropop, précédés de concerts, de retransmissions, preécoutes d'album, avant-première DVD... Plus quelques soirées décalées (soirées de lancement de festival musical, fêtes de sortie en kiosque de livres, magazines ou bandes dessinées, aftershow de défilé de mode, tournages ou diffusion de court-métrages, jeux, lancement de nouveaux alcools...) Le Truskel a accueilli en Dj's Jarvis Cocker et Steve McKey de Pulp, Bloc Party, Franz Ferdinand, Art Brut, Justice, Clap Your Hands Say Yeah, The Kills, Sébastien Schuller, Liars, "rinocerose", Tom Barman (Deus) et de nombreux guests... Ainsi que des groupes en concert: Peter Doherty, Bloc Party, Peter Von Poehl, Metronomy, J Mascis, Joseph Arthur, Elysian Fields, Radio 4, Brendan Benson, Gravenhurst, Au Revoir Simone, Gruff Rhys (Super Furry Animals), Starsailor, Cold War Kids, et bien d'autres... --- Programmation concerts : martin@truskel.com - @martinberth (twitter) Programmation DJs : dj@truskel.com

Cité internationale des arts
Distance: 0.9 mi Tourist Information
18, rue de l'Hôtel de Ville
Paris, France 75004

0142787172

Depuis 1965, la Cité internationale des arts est une Fondation reconnue d’utilité publique qui a pour vocation d’accueillir en résidence à Paris des artistes professionnels étrangers et français. Ainsi, chaque année, plus de 1000 artistes venus de plus de 55 pays séjournent dans l’un des 325 ateliers de résidence. Cette institution a été rêvée par Eero Snellman, artiste finlandais, lors d’un discours prononcé à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris en 1937. C’est après la seconde guerre mondiale que cette idée fut reprise et développée par M. et Mme Félix Brunau avec le soutien du Ministère de la Culture, du Ministère des Affaires Etrangères, de la Ville de Paris, et de l’Académie des Beaux-Arts. Un premier bâtiment dessiné par l’architecte franco-tunisien Olivier-Clément Cacoub a vu le jour en 1965 et progressivement d’autres bâtiments se sont adjoints, confiés par la Ville de Paris sur le site du Marais (285 ateliers) puis sur celui de Montmartre (40 ateliers) 70% des ateliers sont souscrits par des opérateurs étrangers et français qui désignent les résidents selon des modalités qui leur sont propres (durées, bourses). 30 % des ateliers sont réservés pour répondre aux candidatures individuelles qui font l’objet d’une sélection par deux commissions de professionnels (l’une dédiée aux arts visuels ; l’autre à la musique). Elles se réunissent deux fois par an. Ainsi, la Cité internationale des Arts se trouve au croisement de politiques culturelles portées par des pays, des collectivités territoriales et des institutions d’une part et des projets de résidence directement mis en œuvre par les artistes.

Guinness Tavern
Distance: 0.5 mi Tourist Information
31 rue des Lombards
Paris, France 75001

0142332645

Au cœur du vieux Paris historique, dans une rue réputée pour ses clubs de jazz, l’établissement, avec sa façade de pub irlandais, fait un peu figure de village gaulois ! Mais ici, la potion officielle est la Guinness venue de Dublin et, outre quelques rendez-vous celtiques, on y célèbre essentiellement les musiques nées de l’autre côté de l’Atlantique. Depuis trois décennies, la Guinness Tavern s’est imposée comme l’un des seuls lieux où l’on peut écouter des concerts rock en live jusqu’au petit matin puisque les musiciens débranchent leurs instruments à 4 heures en semaine, et à 5 heures le week-end. Au bar, pas moins de 16 bières à la pression sont proposées aux amateurs.

Le Paris Paris
Distance: 0.9 mi Tourist Information
5 Avenue de L'Opéra
Paris, France 75001

01 42 60 64 45

An eponymous place where international party goers, curators and other recognizable faces come to have a drink and dance all night long ... ----- Cabaret depuis le milieu du 20 ème siècle et lieu incontournable parisien, le ParisParis Club enchante les nuits par ses soirées thématiques et éclectiques. Connu sous le nom du Curieux ou de La Tête de L’Art, le lieu mythique situé au 5 avenue de l’Opéra a pu voir s’épanouir des artistes tels que Jaques Brel, Gainsbourg ou encore Barbara. Dans les années 2000, Justice, Daft Punk, M et Cassius sont aussi passés par là. Encadré des plus beaux monuments de Paris, le club est aujourd’hui un lieu de brassage où se rencontrent fêtards et amoureux de musique qualitative, un lieu où, pour le temps d’une nuit, tous se mélangent. Les valeurs d’originalité d’échange et d’élégance sont au coeur même de ce lieu intemporel.. Depuis le début de la saison 2014: Dj Pone (Birdy Nam Nam), Mon Colonel (Party Harders), Les Petits Pilous (Boys Noize Rec.), Manaré (ClekClekBoom), TwinTwin, Johannes Brecht, Teki Latex (Sound Pellegrino), Synapson (Universal), Doctor Vince (Svinkels,TTC, Stupeflip), Timid Boy (Time Has Changed), So Me, DVNO, (Ed Banger Rec.), Bambounou (50Weapons), Tealer Gang, Karmina, Reflex (Continental Rec), Workerpoor (Zone Rec.), Villanova (In Fine Rec.), Surfing Leons, K-Lagane (Sound Pellegrino), Crackboy (Tigersushi, I’m A Cliché), Fulbert (Local Talk), Captain Kadillac (Booty Call Rec.), Neue Grafik (Slime), Glenn Dale (Belle Boutique), Demian (Correspondant), Orignal Unit, Thylacine Lou Ca, Victor Petroi, R-Ash...

Sunset / Sunside
Distance: 0.5 mi Tourist Information
60 rue des Lombards
Paris, France 75001

+33 (0)1 40 26 46 60

Situé au coeur de Paris, entre le Forum des Halles et le Centre Georges Pompidou, le Sunset Jazz-Club, créé en 1983 par Michèle et Jean-Marc Portet, est le premier club à s'être installé rue des Lombards. C'est à la demande de plusieurs musiciens,habitués du restaurant,qu'ils décident de transformer le bar américain branché du sous-sol en un club de jazz. Les musiciens trouvent l'espace idéal, avec ses caves voûtées et son acoustique, pour se produire devant un public intimiste tout en conservant la liberté nécessaire aux rodages des tournées et le soutien des Majors. Sous l'impulsion de Christian Vander, Paco Sery, Francis Lockwood..., le Sunset démarre en mai 83 avec le collectif Panam Fusion constitué des meilleurs musiciens de jazz fusion de l'époque. En octobre 1983, Jean-Marc Portet demande à Gérard Nagy de prendre en main la programmation. Ce proche d'Eddy Louiss, Paco Sery, Francis & Didier Lockwood, prouve rapidement que ce lieu est digne de recevoir les plus grands jazzmen. Il donne ses premières lettres de noblesse au Sunset avec une programmation plutôt fusion et jazz rock. Fin 1984, le club prend sa vitesse de croisière et se structure avec un premier programmateur, Dany Michel, qui oriente le club vers un jazz plus classique tout en gardant l'étiquette d'un club de fusion. On se souvient encore des boeufs tardifs avec Jaco Pastorius, Didier Lockwood, Sixun, Uzeb, Michel Petrucciani, Henri Texier, Aldo Romano, Barney Wilen... En 1989, le Sunset est l'un des hauts lieux du jazz parisien. Jean-Marie Balzano en reprend la direction artistique après avoir dirigé le Magnetic Terrasse et épousé Dee Dee Bridgewater. Avec Jean-Marie Balzano la programmation devient beaucoup plus internationale. Le Sunset est le lieu de passage incontournable des musiciens américains en tournée en Europe. Un soir, Miles Davis et Herbie Hancock débarquent au club et saluent l'atmosphère conviviale et généreuse de l'endroit. Le Sunset est aussi le repaire de Steve Lacy, Steve Grossman, Frank Morgan, Tal Farlow, Lee Konitz, Benny Golson et tant d'autres... En 1993, c'est au tour de Stéphane Portet d'assurer la programmation. Il veut donnerau Sunset un accès ouvert à la fois aux musiciens locaux et aux musiciens reconnus de passage à Paris. Il a comme devise : "le club de tous les jazz". Toutes les stars du jazz se produiront au Sunset ; Didier Lockwood, Roy Haynes, Bireli Lagrène, Richard Galliano, Jacky Terrasson, Laurent de Wilde, Ravi Coltrane, Dewey Redman.... ainsi que les grands talents de demain (aujoud'hui devenus des têtes d'affiches) comme Erik Truffaz, Julien Lourau, Sylvain Luc, Stefano di Battista, Paolo Fresu, Bojan Z, David Linx, Richard Bona, Magic Malik... Le Sunset, au fil des ans, devient ainsi le club de jazz parisien le plus fréquenté, affichant chaque soir de nouveaux talents ou des "grandes pointures". Un club apprécié aussi pour la qualité de son accueil et de sa programmation. Ainsi, un soir tard, Wynton Marsalis resta jusqu'au petit matin pour une jam session endiablée menée par des musiciens "maison", les frères Belmondo. Stéphane Portet se concentre, alors, à la réalisation de nombreux événements au sein du club : création de soirées destinées aux musiciens de la nouvelle génération qui débouchent sur le concours "les Trophées du Sunside", Rendez-Vous Jazz Vocal chaque dimanche, Festival de Jazz Vocal au mois de juin (10ème édition en 2004), American Jazz Festival en juillet (11ème édition en 2004), participation au JVC Jazz Festival depuis 1999... et de nombreuses thématiques à succès comme l'hommage à Miles Davis, Pianissimo, le mois de la batterie, des concepts autour de l'electro-jazz... Le vendredi 13 octobre 2001, le dernier né du Sunset, le Sunside, ouvre ses portes, en remplacement du restaurant. Désormais, le Sunset est dédié au jazz électrique, à l'electro-jazz et à la world music. Le Sunside se consacre au jazz acoustique.Sunset et Sunside forment ainsi un complexe unique en Europe avec deux clubs juxtaposés ouverts 7/7 jours et deux concerts par soir. Sunset-Sunside, deux clubs de jazz à Paris avec une qualité constante de la programmation, véritable reflet de l'actualité du jazz et rendez-vous obligé des musiciens les plus prestigieux (Brad Melhdau, Kenny Barron, Kurt Elling, Terry Callier...) Et une envie perpétuelle de continuer à faire découvrir de nouveaux musiciens et de nouveaux courants musicaux proches du jazz. Sunset & Sunside, "jazz à tous les étages pour tous les jazz... "

Le Cavern Club Paris
Distance: 1.0 mi Tourist Information
21 rue Dauphine
Paris, France 75006

0143545382

Ce Bar/Club logé entre le quartier d'Odéon et le Pont Neuf, vous accueille de 22H à 6H du matin pour une soirée que vous n'êtes pas près d'oublier. Au programme ? Un rez-de-chaussée idéal pour les grands débats, partager une bière ou encore notre fameux Mojito. Au sous-sol, venez assister en première partie à des concerts Rock live & dès 23H notre DJ résident Benarte vous embarque pour une session clubbing jusqu'au petit matin... Entrée libre (à condition d'arriver avec une furieuse envie de faire la fête :-) RESERVE avec nous et profite de: un espace réservé / Prix avantageux / Passe ta musique / Amène à grignoter Un peu comme chez soi en fait ;) Alors n'attend plus et contacte nous sur notre site pour + d'infos ----ENGLISH---- This concert bar/club located between Odéon and Pont Neuf is welcoming you to join the fun between 11pm till 6am for a night you'll never forget! What's happening there? On the ground floor: THE BAR : The place where you can chat and enjoy delicious cocktails (make sure you try our famous Mojito) On the basement: THE CLUB : DJ Set from 11pm till 6am, it's time to dance the night away with our one and only DJ Benarte. With English and French speaking bar staff we will make sure you feel at home no matter what part of the world you are from. No Entrance charge all night! See you there ;-)

Le Baiser Salé - Jazz Club
Distance: 0.5 mi Tourist Information
58 Rue des Lombards
Paris, France 75001

01 42 33 37 71

L'Archipel Théâtre & Musique - officiel
Distance: 0.3 mi Tourist Information
17 Boulevard de Strasbourg
Paris, France 75010

01 73 54 79 79

Cirque d'hiver
Distance: 0.7 mi Tourist Information
110 Rue Amelot
Paris, France 75011

+33 1 47 00 28 81

The Cirque d'Hiver, located at 110 rue Amelot, has been a prominent venue for circuses, exhibitions of dressage, musical concerts, and other events, including exhibitions of Turkish wrestling and even fashion shows. The theatre was designed by the architect Jacques Ignace Hittorff and was opened by Emperor Napoleon III on 11 December 1852 as the Cirque Napoléon. The orchestral concerts of Jules Etienne Pasdeloup were inaugurated at the Cirque Napoléon on 27 October 1861 and continued for more than twenty years. The theatre was renamed Cirque d'Hiver in 1870.The nearest métro station is Filles du Calvaire.HistoryThe circus is an oval polygon of 20 sides, with Corinthian columns at the angles, giving the impression of an oval building enclosing the oval ring, surrounded by steeply banked seating for spectators, very much like a miniature indoor Colosseum. A low angled roof is self-supporting like a low dome, so that there is no central pole, as under a tent, to obstruct views or interfere with the action. The building was designed by the architect Jacques Ignace Hittorff and opened as the Cirque Napoléon, a compliment to the new Emperor of the French Napoleon III. The sculptor James Pradier was called upon to provide exterior bas-reliefs of Amazons, and Francisque Duret and Astyanax-Scévola Bosio sculpted the panels of mounted warriors. The guiding entrepreneur was Louis Dejean, the proprietor of the Cirque d'Été ("Summer Circus") erected annually in the bosquets that flanked the Champs-Élysées. Dejean wagered that evening circus performances under the limelight, with the spectators well removed from the dust and smells of the tanbark floor, would provide a dress occasion for le tout-Paris and he was well rewarded for his acumen.

Olympia - Bruno Coquatrix
Distance: 1.2 mi Tourist Information
28 Boulevard des Capucines
Paris, France

0 892 68 33 68

Olympia is a music hall located in the 9th arrondissement of Paris. Located at No. 28, Boulevard des Capucines, its closest métro/RER stations are Madeleine, Opéra, Havre – Caumartin and Auber.

Shake n' Smash
Distance: 0.4 mi Tourist Information
87 rue Turbigo
Paris, France 75003

0142723076

COCKTAIL BAR/FOOD Ouverture 6/7 de 18H-2H 01 42 72 30 76 ***************************** Ambiance sexy, chic et cosy au Shake'n'Smash Bar Dégustez nos cocktails signatures Détendez-vous au bar ou dans nos salons Régalez-vous avec notre cuisine gourmande et raffinée.

Tennessee Jazz Bar
Distance: 1.1 mi Tourist Information
12, rue André Mazet
Paris, France 75006

01 43 54 36 10

Madame Louis
Distance: 1.0 mi Tourist Information
1 Quai de Bourbon
Paris, France 75004

01 40 51 05 05

Au cœur de Paris, dans un lieu historique de trois étages, Madame Louis tient le pari d'allier l'amour de la gastronomie et le goût des arts. On y vient pour déguster un vin naturel ou traditionnel, pour goûter la cuisine gastronomique du chef, boire un cocktail, on y entre pour un concert, une performance, une expo ou une lecture. En solitaire ou entre amis, en amoureux ou en voisin, Madame Louis, c'est le plaisir du ventre, du palais, des yeux et des oreilles.

Pop In
Distance: 0.7 mi Tourist Information
105 rue amelot
Paris, France 75011

0148055611

pop in fifteen : http://popinfifteen.tumblr.com/ C’était au siècle dernier, peu après la grande bataille de la Britpop… Ils étaient trois et s’ennuyaient dans leurs boulots, il faut dire que deux d’entre eux travaillaient dans la banque, on n’a pas idée aussi… Quand on aime le rock et boire des coups, on finit par ouvrir un bar, ce n’est pas une fatalité, juste dans l’ordre des choses… Le Pop In est né en 1997, plus qu’un bar, c’est devenu très vite une affaire de famille. Une plaque tournante et une rampe de lancement pour un nombre significatif de musiciens, mais aussi un havre de paix, de réconfort et de perdition pour tous les cœurs brisés (dont il a été prouvé scientifiquement qu’ils écrivaient de meilleures chansons). Terrain de jeux et de pochetronades décisives, terrain d’ententes et de rencontres souvent aussi. Combien de groupes n’auraient pas existé sans le Pop In ? Entre l’éthylisme et la mélomanie, le choix n’a jamais été clairement fait et c’est tant mieux. La cave du Pop In reste ce dancefloor où chacun a célébré, sué, dragué, fait le con, fait la conne, s’est perdu et s’est retrouvé. Il y avait aussi des concerts. Certains furent mythiques. D’autres lamentables. Mais cette vibration unique, ce point d’ancrage électrique sis Rue Amelot, Paris 11 est resté. Et des concerts, il y en a toujours et de plus en plus. Et puis les soirées Open-Mic du dimanche soir. Qui furent le carnet de liaison. Puis le livret de famille. On ne savait pas vraiment pourquoi on était là mais on s’en doutait un peu. Pour prendre le pouls, écouter les autres, voir leurs progrès, prendre de leurs nouvelles, surtout. Et puis aujourd’hui pourquoi pas un label ? On se demande même pourquoi ils n’y ont pas pensé plus tôt… Etienne Greib, Paris, Juin 2010

La Belle Vie St Martin
Distance: 0.6 mi Tourist Information
121 rue du faubourg saint martin
Paris, France 75010

01 42 05 93 62

Interest Near La Gaîté Lyrique

Opéra
Distance: 1.0 mi Tourist Information
Place de l'opéra
Paris, France 75008

0664265620

Opéra is a station of the Paris Métro, named after the nearby Opera Garnier, built by the architect Charles Garnier. It is located at the end of the Avenue de l'Opera, one of the accesses being opposite the Opera, and serves the district of the Boulevard Haussmann. Three Métro lines (3, 7 and 8) cross each other at one point, known as a "well".The station offers a connection to the following stations: Auber on RER line A Haussmann – Saint-Lazare on RER line E Havre – Caumartin on lines 3 and 9 Saint-Augustin on line 9 Saint-Lazare on lines 3, 12, 13 and 14 The station is famous for its strong odors of sewers. When it was being built, there were concerns that one of Hector Guimard's characteristic iron metro entrances would spoil the view of the opera house, so a marble entrance was built instead.

Place du Panthéon
Distance: 1.4 mi Tourist Information
5 place du Panthéon
Paris, France 75005

Place du Panthéon () is a square in Paris. It is located in the Latin Quarter, in the 5th arrondissement. It is named after the Panthéon.

Porte de la Chapelle
Distance: 2.1 mi Tourist Information
69 bis rue de La Chapelle
Paris, France 75018

<>

Porte de la Chapelle is a station on line 12 of the Paris Métro in the districts of La Chapelle and Goutte d'Or and the 18th arrondissement.The station opened on 23 August 1916 as part of the extension of the Nord-Sud company's line A from Jules Joffrin. On 27 March 1931 line A became line 12 of the Métro. Porte de la Chapelle was the terminus of line 12 until 18 December 2012, when an extension opened to Front Populaire.The station is named after the Porte de la Chapelle, a gate in the nineteenth century Thiers wall of Paris, on the Rue de la Chapelle, the old Roman road to Calais via Saint-Denis, now Route nationale 1. It was named after a village that was annexed by Paris in 1860 and was named after a chapel to Saint Genevieve built in the 6th century.The station is featured in "Crossroads", an episode of the American HBO series "Band of Brothers".Work is under way to extend the line into the commune of Aubervilliers, initially to Front Populaire, which opened in 2012. It is proposed to extend it further north through several stations to La Courneuve – Aubervilliers RER line B station or La Courneuve 6 Routes Tramway line 1 station.

La Chapelle
Distance: 1.3 mi Tourist Information
Boulevard de la Chapelle
Paris, France 75018

La Chapelle is a station on Paris Métro Line 2, on the border of the 10th and 18th arrondissements above the Boulevard de la Chapelle. The station is connected to the Gare du Nord and the Gare du Nord Métro station on lines 4 and 5.The elevated line 2 station was opened on 31 January 1903 as part of the extension of line 2 from Anvers to Bagnolet (now called Alexandre Dumas). It is named after the Place de la Chapelle, which was named after the Barrière de la Chapelle, a gate built for the collection of taxation as part of the Wall of the Farmers-General; the gate was built between 1784 and 1788 and demolished after 1859. The gate was named after a village that was annexed by Paris in 1860 and was named after a chapel to Saint Genevieve built in the 6th century.There is a connection to Gare du Nord through a tunnel between the metro station and the RER station.

Maison Blanche (Paris Métro)
Distance: 3.1 mi Tourist Information
15 avenue Montaigne
Paris, France 75008

Maison Blanche is a station of the Paris Métro, serving Line 7. South of this station, the line forks into two branches, one leading to Villejuif – Louis Aragon and the other to Mairie d'Ivry. The station is under the Avenue d'Italie, between the streets of Rue Caillaux and Rue Bourgon, near the Porte d'Italie, a gate in the former Thiers Wall.It opened as part of a planned section of Line 7, which was temporarily operated as part of Line 10 until the completion of the under-Seine crossing of line 7 from Pont de Sully to Place Monge. On 7 March 1930 the line was extended from Place d'Italie to Porte de Choisy, including Maison Blanche. The station was integrated into line 7 on 26 April 1931. The station is named after the district, which gets it name from a hotel of the same name, which is French for "White House".An extension of line 14 from Olympiades to Maison Blanche is planned, possibly taking over the branch to Villejuif – Louis Aragon. A possible extension of this line to Orly Airport was also announced by the French government in April 2009.

Rue de Lappe
Distance: 1.3 mi Tourist Information
Rue de Lappe
Paris, France

La Rue de Lappe o Calle de Lappe es una vía del distrito XI de París, perpendicular a la Calle de la Roquette y continuación de la Calle Daval.HistoriaLa calle recibe su nombre del jardinero Gérard de Lappe, propietario original de los terrenos sobre los que fue trazada. Esta zona antaño periférica de la ciudad, próxima a la fortaleza de la Bastilla, estaba entonces dedicada al cultivo de hortalizas y de frutales. Otros nombres que recibe la calle en el siglo XVIII son Rue de Lape (sic, por error), Rue de Naples (de Nápoles) o incluso Rue Gaillard, del nombre del abad que fundó en esa calle una pequeña comunidad eclesiástica en la que se enseñaba a leer a los niños pobres del barrio de San Antonio.A partir del siglo XVIII numerosos artesanos trabajadores de objetos en metal (sobre todo caldereros) se instalaron en la calle, y en particular en la Cour Saint-Louis (Patio San Luis). Éstos provenían principalmente de Auvernia y comenzaron a reclamar su permanencia en el barrio de San Antonio en 1734. Según la descripción que hace de ella la Revue de Paris:A partir de 1880 comenzaron a aparecer en la calle los bares donde se bailaba el bal-musette, una música basada en instrumentos como la gaita y el oboe pícolo (musette, en francés), aunque éstos fueron progresivamente reemplazados por el acordeón a principios del siglo XX. Los bailes típicos del Macizo Central, como la bourrée típica de Auvernia, fueron también cambiados por otros más modernos como el tango, el vals o el paso doble. La calle también comienza a ser frecuentada por nuevos personajes, llamados apaches (los hombres) o gigolettes (las mujeres), juzgados de mala reputación. Algunos locales de bal-musette eran también frecuentados por homosexuales, como los de Les Trois Colonnes y, sobre todo, los de Chez Bousca (antes, en el número 13 de la calle). En estos bares se mezclaban hombres de aspecto afeminado con un público de prostitutas y matones.

Pelleport
Distance: 2.2 mi Tourist Information
127, av Gambetta
Paris, France 75020

0142516225

Pelleport is a station of the Paris Métro, serving Line 3bis. It was opened on 27 November 1921 when Line 3 was extended from Gambetta to Porte des Lilas. On 27 March 1971 it was transferred to Line 3bis on its establishment.It is named after the 19th-century military leader Pierre de Pelleport.

Square d'Orléans
Distance: 1.1 mi Tourist Information
Rue Taitbout
Paris, France 75009

The Square d'Orléans, is a residential square in the 9th arrondissement of Paris, at 80, rue Taitbout.The square was designed by the English architect Edward Cresy, and built in 1829 on land that had originally belonged to the family of the musician Daniel Auber. The original entry to the square was at 36, rue Saint-Lazare. The name 'Square d'Orléans' was probably a tribute to Louis Philippe of the Orléans family, who became King of France in 1830. .The facades of the interior courtyard are decorated by porches with Ionic half-pillars, in a style that is analogous to that of the terraces of Regent's Park, London,, designed by John Nash in the 1820s.The Square became a fashionable residence in which many celebrities of the July monarchy period took apartments, including Frédéric Chopin, George Sand, Marie Taglioni, Alexandre Dumas and Charles-Valentin Alkan.

Hôtel PLM Saint-Jacques
Distance: 2.5 mi Tourist Information
75 rue la santé
Paris, France

Le Paris Marriott Rive Gauche Hotel & Conference Center, situé 17 boulevard Saint-Jacques, dans le arrondissement de Paris, est un hôtel propriété de Marriott International. Il a été construit entre 1969 et 1972 et rénové en 2006.Dessiné par l'architecte Pierre Giudicelli, ouvert en 1972 sous le nom de PLM Saint Jacques il faisait figure à l'époque d'hôtel le plus moderne du monde. Vendu en 2006 par Accor à Mariott, il a pris le nom de Paris Marriott Rive Gauche Hotel & Conference Center après sa rénovation par l'agence Mackenzie Wheeler.Le ''PLM Saint-Jacques''À la place de l'une des deux fabriques de lits Pardon, débutent en 1969 les travaux de ce qui doit être le symbole de l'hôtellerie moderne en France, PLM et la Banque Rothschild s'associent pour sortir de terre ce projet pharaonique. Depuis les années 1930, aucun hôtel de luxe de plus de 500 chambres n'avait été construit au cœur de Paris.À l’époque de sa construction, le PLM Saint-Jacques est un véritable évènement : l’hôtel bénéficie en effet d’un système informatique IBM pour la réservation des chambres unique au monde et d'ascenseurs ultra rapides. Dès son ouverture, il devient le lieu de rendez-vous des artistes, écrivains, acteurs et personnalités du spectacle, comme Samuel Beckett, Serge Gainsbourg ou Jacques Dutronc.L’hôtel abrite également un Centre de convention de places, compte de nombreuses boutiques de luxe, ainsi qu'un cinéma de 180 places portant le nom de son parrain, l’acteur Jerry Lewis – il a fermé en 1987. Se trouvait aussi l’un des tout premiers restaurants japonais de Paris, le « Jun » avec en cuisine le chef japonais Sasaki (il office désormais au restaurant Kagayaki).

Landmark Near La Gaîté Lyrique

Rue Montorgueil
Distance: 0.3 mi Tourist Information
Rue Montorgueil
Paris, France 75002

Rue Montorgueil is a street in the 1st arrondissement and 2nd arrondissement (in the Montorgueil-Saint Denis-Les Halles district) of Paris, France. Lined with restaurants, cafés, bakeries, fish stores, cheese shops, wine shops, produce stands and flower shops, rue Montorgueil is a place for Parisians to socialize while doing their daily shopping. At the southernmost tip of rue Montorgueil is Saint-Eustache Church, and Les Halles, containing the largest indoor (mostly underground) shopping mall in central Paris; and to the north is the area known as the Grand Boulevards.Famous restaurants L'Escargot, 38, rue Montorgueil. Founded in 1875 by restaurateur Mignard. Au Rocher de Cancale La Maison Stohrer, 51, rue Montorgueil. This bakery opened its doors in 1730 and is one of the oldest bakeries in Paris. It was at this location that baba au rhum was invented.

Théâtre du Gymnase Marie Bell
Distance: 0.4 mi Tourist Information
38 BOULEVARD DE BONNE NOUVELLE
Paris, France 75010

01 42 46 79 79

Le théâtre du Gymnase Marie-Bell est un théâtre parisien comportant 800 places, situé au 38, boulevard Bonne-Nouvelle dans le 10 arrondissement. Le théâtre dispose de deux autres petites salles : le studio Marie-Bell (90 places) et le Petit-Gymnase (160 places). Le théâtre est inscrit monument historique depuis le.Ce site est desservi par la station de métro Bonne-Nouvelle.HistoireSitué à l'emplacement des jardins de l'hôtel du baron Louis, et sur une partie du cimetière de la paroisse de Bonne-Nouvelle (fermé avant la Révolution), le théâtre est inauguré le par Delestre-Poirson. Le Gymnase-Dramatique devait servir de lieu d’entraînement aux élèves du conservatoire, en n’y représentant d'abord que des pièces en un acte ou réduites à un seul acte.Poirson fit rapidement jouer des pièces de deux actes, puis de trois, et fit un contrat exclusif à Eugène Scribe. Il fit installer l’éclairage au gaz dès 1823 et, par les bonnes grâces de la duchesse de Berry, le lieu s’enorgueillit en 1824 du titre de théâtre de Madame.

Théâtre du Gymnase Marie Bell
Distance: 0.4 mi Tourist Information
38 BOULEVARD DE BONNE NOUVELLE
Paris, France 75010

01 42 46 79 79

Le théâtre du Gymnase Marie-Bell est un théâtre parisien comportant 800 places, situé au 38, boulevard Bonne-Nouvelle dans le 10 arrondissement. Le théâtre dispose de deux autres petites salles : le studio Marie-Bell (90 places) et le Petit-Gymnase (160 places). Le théâtre est inscrit monument historique depuis le.Ce site est desservi par la station de métro Bonne-Nouvelle.HistoireSitué à l'emplacement des jardins de l'hôtel du baron Louis, et sur une partie du cimetière de la paroisse de Bonne-Nouvelle (fermé avant la Révolution), le théâtre est inauguré le par Delestre-Poirson. Le Gymnase-Dramatique devait servir de lieu d’entraînement aux élèves du conservatoire, en n’y représentant d'abord que des pièces en un acte ou réduites à un seul acte.Poirson fit rapidement jouer des pièces de deux actes, puis de trois, et fit un contrat exclusif à Eugène Scribe. Il fit installer l’éclairage au gaz dès 1823 et, par les bonnes grâces de la duchesse de Berry, le lieu s’enorgueillit en 1824 du titre de théâtre de Madame.

Le Grand Rex
Distance: 0.4 mi Tourist Information
1 Boulevard Poissonnière
Paris, France 75009

01 45 08 93 89

The Grand Rex is a cinema in Paris. It is noted for its sumptuous decoration and its outsized main auditorium, which is the largest cinema theatre in Europe.ArchitectureAn atmospheric theatre in American parlance, the Grand Rex's main auditorium features a starred ceiling and fairytale decorations on both sides of the screen, including water features. The theatre's 2800 places are the most of any in Europe, and its 252 m2 screen is the largest in Paris. The cinema's external facade, out of proportion to neighboring buildings, features large neon signs and an art deco style tower.The cinema is considered to be a landmark of art deco architecture. A French government decree on 5 October 1981 listed the Cinéma Rex, its interior decor, roofs and facades as a Monument national.HistoryThe Rex, as it was originally known, was built for Jacques Haïk, a wealthy film producer known for having introduced Charlie Chaplin to France. Haïk aimed to create the most beautiful movie theatre in Paris, where cinema-goers would have the illusion of watching a film in the open air. The design was by Auguste Bluysen, a French architect, with input by John Eberson, a prolific American architect known for his atmospheric cinemas in North America. Construction began in 1931, and the cinema opened its doors the following year on the evening of 8 December.During the Occupation, the Rex was requisitioned and became the Soldatenkino, reserved for German soldiers. In the 1950s, one of the first escalators in France was installed and inaugurated by Gary Cooper. Between 1974 and 1990, seven further screens were added in the basement.

Théâtre de la Renaissance
Distance: 0.2 mi Tourist Information
20 boulevard Saint Martin
Paris, France 75010

01.42.02.47.35

Le théâtre de la Renaissance est une salle de spectacle parisienne située au 20, boulevard Saint-Martin et inaugurée le.Depuis le, le théâtre de la Renaissance est classé monument historique.HistoriqueLe théâtre de la Renaissance apparaît pour la première fois sous la forme d'une compagnie théâtrale fondée en 1838 par Anténor Joly sur l'initiative de Victor Hugo et Alexandre Dumas, qui souhaitaient disposer d'une troupe dédiée à leurs drames romantiques. Installée salle Ventadour, elle inaugure sa programmation le avec la création de Ruy Blas, avec Frédérick Lemaître dans le rôle-titre, suivie en avril 1839 des créations de L'Alchimiste et de Paul Jones d'Alexandre Dumas, toujours avec Frédérick Lemaître.En 1839 y est donné un célèbre bal du Carnaval de Paris. À cette occasion le compositeur et chef d'orchestre belge Jean-Baptiste-Joseph Tolbecque dirige son Galop des tambours qui remporte un immense succès. L'orchestre compte 40 tambours. Le bal du théâtre de la Renaissance devient à cette occasion une référence festive du Carnaval de Paris.De nombreux opéras y sont également représentés, comme Lucie de Lammermoor de Gaetano Donizetti mais victime des intrigues de théâtres parisiens concurrents, l'entreprise est contrainte de fermer ses portes le et la troupe est dissoute.

Théâtre de la Renaissance
Distance: 0.2 mi Tourist Information
20 boulevard Saint Martin
Paris, France 75010

01.42.02.47.35

Le théâtre de la Renaissance est une salle de spectacle parisienne située au 20, boulevard Saint-Martin et inaugurée le.Depuis le, le théâtre de la Renaissance est classé monument historique.HistoriqueLe théâtre de la Renaissance apparaît pour la première fois sous la forme d'une compagnie théâtrale fondée en 1838 par Anténor Joly sur l'initiative de Victor Hugo et Alexandre Dumas, qui souhaitaient disposer d'une troupe dédiée à leurs drames romantiques. Installée salle Ventadour, elle inaugure sa programmation le avec la création de Ruy Blas, avec Frédérick Lemaître dans le rôle-titre, suivie en avril 1839 des créations de L'Alchimiste et de Paul Jones d'Alexandre Dumas, toujours avec Frédérick Lemaître.En 1839 y est donné un célèbre bal du Carnaval de Paris. À cette occasion le compositeur et chef d'orchestre belge Jean-Baptiste-Joseph Tolbecque dirige son Galop des tambours qui remporte un immense succès. L'orchestre compte 40 tambours. Le bal du théâtre de la Renaissance devient à cette occasion une référence festive du Carnaval de Paris.De nombreux opéras y sont également représentés, comme Lucie de Lammermoor de Gaetano Donizetti mais victime des intrigues de théâtres parisiens concurrents, l'entreprise est contrainte de fermer ses portes le et la troupe est dissoute.

Strasbourg – Saint-Denis
Distance: 0.2 mi Tourist Information
3 rue du faubourg Saint Martin Paris 75010
Paris, France 75010

<>

Strasbourg — Saint-Denis is a station of the Paris Métro, serving line 4, line 8, and line 9. Formerly called Boulevard Saint-Denis, its current name refers to the streets of Rue Saint-Denis and the Boulevard de Strasbourg.StructureThe section of lines 8 and 9 from just east of Richelieu - Drouot to west of République was built under the Grand Boulevards, which replaced the Louis XIII wall and is in soft ground, which was once the course of the Seine. The lines are built on two levels, with line 8 on the higher level and line 9 in the lower level. The platforms are at the sides and the box containing the lines and supporting the road above is strengthened by a central wall between the tracks.HistoryThe station was opened on May 5, 1908, two weeks after the opening of the first section of line 4 from Porte de Clignancourt to Châtelet on 21 April 1908. The line 8 platforms opened on 5 May 1931 with the extension of the line from Richelieu - Drouot to Porte de Charenton. The line 9 platforms were opened on 10 December 1933 with the extension of the line from Richelieu - Drouot to Porte de Montreuil.

Le Splendid
Distance: 0.3 mi Tourist Information
48, rue du Fbg Saint-Martin
Paris, France 75010

01 42 08 21 93

Le Louxor
Distance: 0.2 mi Tourist Information
170 boulevard de Magenta
Paris, France

Le Louxor est une salle de cinéma située au, boulevard de Magenta dans le arrondissement de Paris, construite par l'architecte Henri Zipcy et inaugurée le.Inscrit au titre des monuments historiques le 5 octobre 1981 (façades et toitures), il est transformé en boîte de nuit en 1983. Fermé en 1988 et laissé à l'abandon, il rouvre finalement le, entièrement rénové et doté désormais de trois salles.

Théâtre du Gymnase Marie Bell
Distance: 0.4 mi Tourist Information
38 BOULEVARD DE BONNE NOUVELLE
Paris, France 75009

01 42 46 79 79

The Théâtre du Gymnase or Théâtre du Gymnase Marie Bell, is a theatre in Paris, at 38, boulevard Bonne-Nouvelle in the 10th arrondissement (métro : Bonne Nouvelle).HistoryInaugurated on 23 December 1820 by Delestre-Poirson, the théâtre du Gymnase came to serve as a training-theatre for students of the conservatoire, where they could appear solely in one-act plays or adaptations of longer plays into one-act plays.Poirson quickly added two-act plays to the theatre's repertoire, then 3-act plays, and drew up an exclusive contract with Eugène Scribe to supply them. He installed gas lighting in 1823 and, with the permission of the duchesse de Berry, the theatre was in 1824 granted the title of théâtre de Madame.Closed for renovation in 1830, the theatre reopened after the July Revolution under the name Gymnase Dramatique.In 1844, Montigny took over as director of the theatre, and to attract a wider audience slightly abandoned the moral and edifying pieces the theatre had previously specialised in, in favour of the then-fashionable sentimental genre, with its "compromising situations, cold turpitudes, calculated affronts, sobs and agonies". The theatre's playwrights included Balzac, Émile Augier, Georges Sand, Edmond About, Victorien Sardou, Octave Feuillet, Meilhac and Halévy, and Alexandre Dumas (both father and son).

Passage Brady
Distance: 0.3 mi Tourist Information
17, Passage De L'Industrie
Paris, France 75010

Le passage Brady est un des deux passages couverts du arrondissement de Paris. Il a été construit en 1828.Les travaux du Passage Brady ont commencé en 1825. Les deux maitres d'ouvrage furent M. Briavoine, négociant et M. Brady, un commerçant établi au 46 du faubourg Saint-Denis, précisément là où se trouve actuellement l'entrée du passage sur cette rue.Le projet initial prévoyait en 1827 un "passage couvert dans toute sa longueur " abritant 113 magasins avec logements au-dessus, mais la ligne droite que devait former le passage ne put être continuée jusqu'à son débouché dans le faubourg Saint-martin, les constructeur ont placé au point de section une rotonde (actuellement boul. de Strasbourg).Ce passage couvert fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le.Il reliait autrefois la rue du Faubourg-Saint-Denis à la rue du Faubourg-Saint-Martin, avant d'être scindé en deux par la percée du boulevard de Strasbourg en 1852.Seule la partie débouchant au de la rue du Faubourg-Saint-Denis est couverte d'une verrière. On y trouve de nombreux restaurants et coiffeurs indo-pakistanais, mauriciens et réunionnais.L'autre partie du passage débute au de la rue du Faubourg-Saint-Martin. Elle se caractérise par la présence de loueurs de costumes de fêtes. Depuis la percée du boulevard de Strasbourg, les deux parties du passage Brady sont devenues des entités indépendantes.

Passage Brady
Distance: 0.3 mi Tourist Information
17, Passage De L'Industrie
Paris, France 75010

Le passage Brady est un des deux passages couverts du arrondissement de Paris. Il a été construit en 1828.Les travaux du Passage Brady ont commencé en 1825. Les deux maitres d'ouvrage furent M. Briavoine, négociant et M. Brady, un commerçant établi au 46 du faubourg Saint-Denis, précisément là où se trouve actuellement l'entrée du passage sur cette rue.Le projet initial prévoyait en 1827 un "passage couvert dans toute sa longueur " abritant 113 magasins avec logements au-dessus, mais la ligne droite que devait former le passage ne put être continuée jusqu'à son débouché dans le faubourg Saint-martin, les constructeur ont placé au point de section une rotonde (actuellement boul. de Strasbourg).Ce passage couvert fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le.Il reliait autrefois la rue du Faubourg-Saint-Denis à la rue du Faubourg-Saint-Martin, avant d'être scindé en deux par la percée du boulevard de Strasbourg en 1852.Seule la partie débouchant au de la rue du Faubourg-Saint-Denis est couverte d'une verrière. On y trouve de nombreux restaurants et coiffeurs indo-pakistanais, mauriciens et réunionnais.L'autre partie du passage débute au de la rue du Faubourg-Saint-Martin. Elle se caractérise par la présence de loueurs de costumes de fêtes. Depuis la percée du boulevard de Strasbourg, les deux parties du passage Brady sont devenues des entités indépendantes.

Porte Saint-Martin
Distance: 0.2 mi Tourist Information
Porte Saint-Martin
Paris, France 75010

0140278038

The Porte Saint-Martin is a Parisian monument located at the site of one of the gates of the now-destroyed fortifications of Paris. It is located at the crossing of Rue Saint-Martin, Rue du Faubourg Saint-Martin and the grands boulevards Boulevard Saint-Martin and Boulevard Saint-Denis.HistoryThe Porte Saint-Martin was designed by architect Pierre Bullet (a student of François Blondel, architect of the nearby Porte Saint-Denis) at the order of Louis XIV in honor of his victories on the Rhine and in Franche-Comté. Built in 1674, it replaced a medieval gate in the city walls built by Charles V. It was restored in 1988.DescriptionThe Porte Saint-Martin is a heavily rusticated triumphal arch, 18 meters high, built in limestone and marble. Recesses are occupied by bas reliefs:North side left: La Prise du Limbourg en 1675 (The Capture of Limbourg) by Pierre Legros I, a sitting woman next to a lionNorth side right: La Défaite des Allemands (The Defeat of the Germans) by Gaspard Marsy, Louis XIV as Mars carrying the shield of France and pushing back a German eagle to protect a woman and an old manSouth side left: La Rupture de la Triple Alliance (The Breaking of the Triple Alliance) by Étienne le Hongre, Louis XIV as Hercules, partly nudeSouth side right: La prise de Besançon (The Capture of Besançon) by Martin van den Bogaert, Louis XIV dressed as Fame, standing in front of an olive tree and receiving keys from a woman

Porte Saint-Martin
Distance: 0.2 mi Tourist Information
Porte Saint-Martin
Paris, France 75010

0140278038

The Porte Saint-Martin is a Parisian monument located at the site of one of the gates of the now-destroyed fortifications of Paris. It is located at the crossing of Rue Saint-Martin, Rue du Faubourg Saint-Martin and the grands boulevards Boulevard Saint-Martin and Boulevard Saint-Denis.HistoryThe Porte Saint-Martin was designed by architect Pierre Bullet (a student of François Blondel, architect of the nearby Porte Saint-Denis) at the order of Louis XIV in honor of his victories on the Rhine and in Franche-Comté. Built in 1674, it replaced a medieval gate in the city walls built by Charles V. It was restored in 1988.DescriptionThe Porte Saint-Martin is a heavily rusticated triumphal arch, 18 meters high, built in limestone and marble. Recesses are occupied by bas reliefs:North side left: La Prise du Limbourg en 1675 (The Capture of Limbourg) by Pierre Legros I, a sitting woman next to a lionNorth side right: La Défaite des Allemands (The Defeat of the Germans) by Gaspard Marsy, Louis XIV as Mars carrying the shield of France and pushing back a German eagle to protect a woman and an old manSouth side left: La Rupture de la Triple Alliance (The Breaking of the Triple Alliance) by Étienne le Hongre, Louis XIV as Hercules, partly nudeSouth side right: La prise de Besançon (The Capture of Besançon) by Martin van den Bogaert, Louis XIV dressed as Fame, standing in front of an olive tree and receiving keys from a woman

Rue Saint Sauveur
Distance: 0.1 mi Tourist Information
Rue Saint-Sauveur
Paris, France 75002

<>

Rue des Petits Carreaux
Distance: 0.3 mi Tourist Information
rue des petits carreaux
Paris, France 75002

<>

La Cave a Bulles - Bières artisanales françaises
Distance: 0.4 mi Tourist Information
45 rue Quincampoix
Paris, France 75004

01 40 29 03 69

Théâtre de la Renaissance
Distance: 0.2 mi Tourist Information
20 boulevard Saint Martin
Paris, France 75010

+33 1 42 02 47 35

The name Théâtre de la Renaissance has been used successively for three distinct Parisian theatre companies. The first two companies, which were short-lived enterprises in the 19th century, used the Salle Ventadour, now an office building on the Rue Méhul in the 2nd arrondissement.The current company was founded in 1873, and its much smaller theatre (pictured) was built that same year next to the Porte Saint-Martin at 20 boulevard Saint-Martin, in the 10th arrondissement. Besides performances of musical theatre, Feydeau's farces were first produced in this theatre, and plays by Victorien Sardou. Among the actors who triumphed there were Sarah Bernhardt, Eleonora Duse, and Raimu, later Agnès Jaoui and Jean-Pierre Bacri.1838-1841The first company to be called Théâtre de la Renaissance opened its doors in 1838 under the sponsorship of Victor Hugo and Alexandre Dumas, père, who wanted to have a location for mounting their historical dramas. The Salle Ventadour (built in 1829 for the Opéra-Comique) was used.On 8 November 1838, Hugo's Ruy Blas starring Frédérick Lemaître had a triumphant premiere, and the French version of Donizetti's Lucia di Lammermoor was produced there in August 1839. His L'ange de Nisida, which was later reworked into La favorite, was commissioned by the company, although never performed due to bankruptcy. In April 1839, L'Alchimiste and Paul Jones by Alexandre Dumas (also with Frédérick Lemaître) were staged, but, due to theatrical intrigues, it was forced to close in 1841.

Temple (Paris Métro)
Distance: 0.3 mi Tourist Information
Rue du Temple / Rue de Turbigo
Paris, France 75003

Temple is a station on Paris Métro Line 3. It opened on 19 October 1904 as part of the first section of the line opened between Père Lachaise and Villiers.It is named after The Temple, a long-demolished Templar fortification that once stood in the square named after it.Nearby attractions Place de la République Church of Sainte-Élisabeth-de-Hongrie Carreau du Temple (covered market) Square du Temple (park) Town hall of the 3rd arrondissement École supérieure des arts appliqués Duperré (Duperré College of Applied Arts)

Théâtre de la Gaîté
Distance: 0.0 mi Tourist Information
3 bis Rue Papin
Paris, France 75003

In 1862 during Haussmann's modernization of Paris the Théâtre de la Gaîté of the boulevard du Temple was relocated to the rue Papin across from the Square des Arts et Métiers. The new theatre, built in an Italian style to designs of the architects Jacques-Ignace Hittorff and Alphonse Cusin, opened on 3 September.Within a decade the focus began to shift from melodrama to operetta and opera, so the theatre also came to be known as the Gaîté-Lyrique. In the early 1920s Diaghilev's Ballets Russes danced here, and after World War II it was used for musical comedy. In the 1970s attendance decreased, and there were several attempts to find new uses for the building, culminating in 1989 in the construction of a short-lived amusement park, that resulted in the demolition of most of the theatre, except for the facade, entrance and foyer. The latter were restored during a 2004 reconstruction that converted the building into an arts centre, La Gaîté Lyrique, completed in November 2010.19th centuryJacques Offenbach was the director of the Théâtre de la Gaîté from 1873 to 1874. His opéra-bouffe-féerie Le roi Carotte was first performed here in 1872 and his opéra-féerie Le voyage dans la lune in 1875. The opera Le timbre d'argent by Camille Saint-Saëns was premiered here in 1877, at which time the theatre was briefly known as the Théâtre National Lyrique.

Museum Near La Gaîté Lyrique

Centre Pompidou
Distance: 0.4 mi Tourist Information
Place Georges Pompidou
Paris, France 75004

+33 (0)1 44 78 12 33

En 1969, le Président Pompidou décide d’affecter le plateau Beaubourg à la construction d’un centre culturel pluridisciplinaire d’un type entièrement nouveau, nouvelle impulsion donnée à plusieurs projets qui ont jusque là échoué : Le projet de construire à Paris une grande bibliothèque de lecture publique accessible au plus grand nombre envisagé depuis la Libération. Ou par ailleurs, la réhabilitation du musée national d’art moderne, installé dans l’une des ailes du Palais de Tokyo qui était dans un état de quasi-abandon faute de moyens et d’espace. Outre la création d’une nouvelle bibliothèque et le transfert du musée national d’art moderne, le projet englobait au sein du nouveau Centre les activités du Centre d’art contemporain installé rue Berryer et la petite équipe qui, autour de François Mathey, avait développé au sein du musée des arts décoratifs une politique dynamique d’expositions d’art contemporain. Vint s’ajouter dès 1970 le projet d’un centre de création musicale organisé selon les vues du compositeur Pierre Boulez, qui avait pris, quelques années auparavant, la décision de quitter la France pour protester contre la situation de la musique contemporaine dans notre pays et à qui la création de l’Ircam donnerait enfin la possibilité de rentrer dans notre pays. Un grand concours d’idées est lancé, auquel peuvent participer, pour la première fois dans notre pays, les architectes du monde entier. 681 concurrents, originaires de 49 pays différents, présentent un projet. Le projet de trois architectes associés est retenu par le jury international, présidé par l’architecte-ingénieur Jean Prouvé : deux Italiens, Renzo Piano et Gianfranco Franchini, et un Anglais, Richard Rogers, alors quasi-inconnus. Renzo Piano et Richard Rogers assurèrent seuls la conduite effective du projet et firent ensuite carrière séparément : chacun d’eux obtint le prestigieux Prix Pritzker, la plus haute distinction dans le domaine de l’architecture. Aujourd’hui considéré comme un des bâtiments emblématiques du XXe siècle et adopté par les Parisiens, le bâtiment de Piano et Rogers, souvent comparé par ses détracteurs à une raffinerie de pétrole, suscite, tout au long des années 1970, une énorme polémique. Le Centre Pompidou est inauguré le 31 janvier 1977. Dès son ouverture au public, le 2 février 1977, il rencontre un immense succès, très au-delà de toutes les espérances. Il devient vite l’un des lieux culturels les plus fréquentés au monde et l’un des monuments les plus visités de France. La fin des années 70 et les années 80 voient le Centre proposer des expositions qui marquent leur temps : la série des « Paris-… » (« Paris-New York », « Paris-Berlin », « Paris-Moscou », « Paris-Paris »), « Vienne, naissance d’un siècle », « les Immatériaux », « Mémoires du futur », « Cartes et figures de la Terre », « les Magiciens de la Terre »… Sous l’impulsion de ses directeurs, Pontus Hulten, puis Dominique Bozo, la collection du MNAM est considérablement développée et devient l’une des toutes premières au monde dans le domaine de l’art moderne et contemporain. A la faveur d’une réforme globale de l’organisation du Centre Pompidou créant notamment le Département du développement culturel (Ddc) en réunissant les spectacles vivants, les cinémas et les activités de parole, la fusion du Mnam et du Cci permet la constitution d’une collection d’architecture et de design, devenue en vingt ans l’une des plus remarquables au monde. Après vingt ans d’activité et après avoir reçu plus de 150 millions de visiteurs, le Centre Pompidou procède à des travaux de rénovation, à l’initiative du Président Jean-Jacques Aillagon. L’Etat alloue les crédits permettant de créer des espaces supplémentaires nécessaires à la présentation des collections et au développement des activités du spectacle vivant. Ainsi, 100 000 m2 de surface sont réaménagés entre octobre 1997 et décembre 1999. Le Centre Pompidou procède à une révision de son organigramme qui lui permet de mieux répondre à ses missions au sein du Mnam-Cci (inventaire, conservation, restauration et enrichissement du fonds) mais également pour les activités liées aux spectacles vivants et à la médiation. Ainsi, le Centre Pompidou rouvre ses portes au public le 1er janvier 2000 : le succès est de nouveau au rendez-vous, avec une moyenne de 16 000 visiteurs par jour en 2000. Dès l’an 2000, le Président Jean-Jacques Aillagon lance le projet du Centre Pompidou-Metz, une institution sœur délocalisée du Centre Pompidou qui a été inaugurée le 10 mai 2010. Autonome, construit dans un partenariat étroit avec les collectivités locales messines, mais présidé par le président du Centre Pompidou et entretenant avec lui des liens étroits, il propose une programmation à la rencontre de tous les publics, en bénéficiant du savoir-faire du Centre Pompidou et d’un accès privilégié à la collection du Mnam, la première en Europe dans le domaine de l’art moderne et contemporain. Voulu par le Président Alain Seban et inauguré le 13 octobre 2011, le Centre Pompidou mobile est le premier musée nomade au monde, conçu pour aller aux devants du public qui ne va jamais au musée. Dans une structure légère, démontable et transportable, imaginée par l’architecte Patrick Bouchain, il présente une sélection d’une quinzaine de chefs d’œuvres de l’art moderne issus de la collection du Centre Pompidou.

Le Comptoir Général
Distance: 0.7 mi Tourist Information
80 quai de Jemmapes
Paris, France 75010

0144882448

Le Comptoir Général est un temple dédié à l'exotisme. Piqué de curiosité et amoureux des voyages, il vous invite à explorer et à apprécier ces cultures étrangères, étranges, mal connues, parfois sous-estimées et souvent marginales. Car l'exotisme ne se pense pas qu’en frontières et en territoires : l’autre se trouve au réside aussi dans l'histoire, les coutumes, les communautés, les exclusions... Le Comptoir Général explore ainsi ces contrées éloignées, à la recherche des références les plus marquantes et des talents qu'elles recèlent. Une fois identifiés, il fait renaître en son sein jusqu'au moindre détails de leur décor, de leur ambiance, de leurs codes. Pour certains de ces talents , l'aventure va plus loin : comment mieux survivre à l'exclusion et la différence qu'en proposant à la société des biens et des services aussi désirables qu'utiles ? Accompagnés par le Comptoir Général, ces talents exotiques apprennent alors à maîtriser, sauvegarder et promouvoir durablement leur patrimoine, nouvelle source de revenus et de reconnaissance.

Maison Européenne de la Photographie
Distance: 0.8 mi Tourist Information
5/7 rue de fourcy
Paris, France 75004

01 44 78 75 00

La MEP est une Maison du regard et centre de recherche sur la photographie contemporaine qui présente cinq cycles d'expositions par an. #WEMEP : chaque week-end découvrez une sélection de films en lien avec les expositions en cours, de 14h30 à 18h à l'auditorium. LA LIBRAIRIE propose des ouvrages en lien avec les expositions ainsi qu'une sélection pointue de livres et de magazines sur les artistes qui font et ont fait l'histoire de la photographie. LA BIBLIOTHÈQUE de la MEP est une référence internationale en la matière et un lieu prisé des chercheurs, étudiants et amateurs de la photographie. LA VIDÉOTHÈQUE propose une collection de films à la demande, consacrés à la photographie. Près de 750 films sont librement consultables.

Musée Grévin
Distance: 0.6 mi Tourist Information
10, boulevard Montmartre, 75009 Paris
Paris, France 75009

0147708505

Le musée Grévin est un musée de cire privé (propriété de Grévin & Cie, inauguré le 5 juin 1882, une filiale de la Compagnie des Alpes depuis sa privatisation) situé dans le 9 arrondissement de Paris, en France, et dans lequel sont regroupées des reproductions en cire de personnages célèbres. Font aussi partie de la visite du musée le théâtre Grévin (salle de spectacle) et le Palais des Mirages (attraction utilisant le principe de l'illusion d'optique). La salle de la Coupole et la salle des Colonnes possèdent de très beaux décors de style baroque datant de 1882.Il ne compte pas moins de 200 personnages de cire allant de Albert Einstein au Mahatma Gandhi en passant par Michael Jackson ou Alfred Hitchcock. De nombreuses scènes de l'Histoire de France y sont reconstituées, comme la captivité de Louis XVI au Temple ou Jeanne d'Arc sur le bûcher.Régulièrement, de nouvelles personnalités font leur entrée au Musée Grévin : en 2015 la statue de cire de Zlatan Ibrahimovic a fait son entrée à Grévin Paris.

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
Distance: 0.8 mi Tourist Information
16 rue des Francs-Bourgeois
Paris, France 75003

01 44 59 58 58

Vous êtes sur LA PAGE OFFICIELLE du MUSEE CARNAVALET...le plus parisien des musées de la capitale ! Vous y découvrirez, au fil d'une centaine de salles, toute l'histoire de Paris depuis ses plus lointaines origines jusqu'à nos jours et sous ses aspects les plus divers. Historique par essence, Carnavalet est un musée d'art dans un cadre architectural exceptionnel au cœur du Marais... Le musée Carnavalet, c'est aussi la Crypte archéologique de Paris et les Catacombes de Paris... Pour plus d'informations vous pouvez consulter nos sites Internet. Les trois sites du musée Carnavalet sont fermés les lundis, les jours fériés et les dimanches de Pâques et de Pentecôte. Prenez connaissance de notre charte d'utilisation pour notre page facebook dans la rubrique "articles".

Pompidou Museum
Distance: 0.4 mi Tourist Information
Place Georges Pompidou
Paris, France 75004

01 44 78 12 33

Louve
Distance: 0.9 mi Tourist Information
Place de la Concorde
Paris, France 75001

Musée de la Chasse et de la Nature
Distance: 0.4 mi Tourist Information
62 rue des Archives
Paris, France 75003

01.53.01.92.40.

Au sein de deux hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles du quartier du Marais, le musée de la Chasse et de la Nature a été conçu comme une maison particulière. D’exceptionnelles collections d’art ancien, moderne et contemporain (de l’Antiquité à aujourd’hui) montrent l’évolution du rapport de l’homme à l’animal et de ses représentations. En plein cœur de Paris, il constitue un belvédère ouvrant sur l’espace sauvage.

Musée Grévin
Distance: 0.6 mi Tourist Information
10, boulevard Montmartre, 75009 Paris
Paris, France 75009

The Musée Grévin is a wax museum in Paris located on the Grands Boulevards in the 9th arrondissement on the right bank of the Seine, at 10, Boulevard Montmartre, Paris, France. It is open daily; an admission fee is charged.HistoryThe museum was founded in 1882 by Arthur Meyer, a journalist for Le Gaulois, and named for its first artistic director, caricaturist Alfred Grévin. It is one of the oldest wax museums in Europe. Its baroque architecture includes a hall of mirrors based on the principle of a catoptric cistula and a theater for magic shows. The hall of mirrors was built for the Exposition Universelle in 1900. It was originally housed in the Palais des mirages designed by Eugène Hénard.Louis Aragon wrote poems under the name of Le Musée Grévin (using the pseudonym of François la Colère), published during the Vichy regime by the Éditions de Minuit underground editor.

Institut suédois
Distance: 0.7 mi Tourist Information
11 rue Payenne
Paris, France 75003

00331 44 78 80 20

L’Institut suédois est l’unique centre culturel que possède la Suède à l’étranger. Arts plastiques, design, musique, littérature, cours de langue… l’Institut suédois s’applique à promouvoir la culture suédoise à travers une programmation contemporaine pluridisciplinaire. Situé dans le Marais, l’Institut suédois est abrité dans l’Hôtel de Marle depuis 1971. Cet hôtel particulier du 16e siècle vaut le détour pour son plafond peint et sa charpente dite « à la Philibert Delorme ». Mais aussi pour l’exposition permanente retraçant les relations franco-suédoises. Et au détour d’une visite, profitez du jardin convivial pour vous reposer, ou de la cour insolite pour déguster une brioche à la cannelle du Café suédois.

Choco-Story Paris - Le musée gourmand du Chocolat
Distance: 0.3 mi Tourist Information
28 bd Bonne Nouvelle
Paris, France 75010

01.42.29.68.60

Découvrez les secrets du chocolat et ses 4000 ans d'histoire, depuis les Olmèques jusqu'à notre civilisation.

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme
Distance: 0.4 mi Tourist Information
71, rue du Temple
Paris, France 75003

01 53 01 86 53

Hôtel de Saint Aignan 71 rue du Temple 75003 Paris www.mahj.org ouvert du lundi au vendredi de 11 h à 18 h, le dimanche de 10 h à 18 h informations : 01 53 01 86 65 info@mahj.org Tarifs collection permanente : 8 €/6 € Tarifs exposition : 7 €/4,50 €

Conservatoire National des Arts et Métiers
Distance: 0.1 mi Tourist Information
292 Rue Saint-Martin
Paris, France 75141

01 40 27 20 00

Musse De Louvre
Distance: 0.8 mi Tourist Information
Rue de Rivoli
Paris, France 75001

01 40 20 50 50

Atelier Brancusi
Distance: 0.4 mi Tourist Information
Place Georges Pompidou
Paris, France 75004

Archives Nationales, Hotel De Soubise
Distance: 0.5 mi Tourist Information
60 Rue des Francs Bourgeois
Paris, France 75003

+33 175472000

Maison de la Chasse et de la Nature
Distance: 0.4 mi Tourist Information
62, rue des Archives
Paris, France 75003

+33 (0) 1 53 01 92 40

Quai du Louvre
Distance: 0.8 mi Tourist Information
Quai du Louvre
Paris, France 75001

Le Musée en Herbe
Distance: 0.7 mi Tourist Information
23, rue de L'Arbre-Sec
Paris, France 75001

01 40 67 97 66

Le Musée en Herbe est un musée initialement créé pour les enfants ! Situé en plein cœur de Paris, nous proposons des visites et ateliers pour tout âge : des plus petits aux adultes, chacun peut découvrir et s'initier à l'art en s'amusant !

Conciergerie Palais - Cité
Distance: 0.8 mi Tourist Information
2 Boulevard du Palais
Paris, France 75001

Theater Near La Gaîté Lyrique

Le Manoir de Paris
Distance: 0.6 mi Tourist Information
18 rue de Paradis
Paris, France 75010

Théâtre de la Porte Saint-Martin
Distance: 0.2 mi Tourist Information
18 boulevard Saint Martin
Paris, France 75010

0142080032

L’Opéra de la Porte Saint-Martin voit le jour en 1781, sur décision de la Reine Marie-Antoinette. Sa construction par l’architecte Lenoir fut réalisée en deux mois seulement. Pour respecter la royale exigence, Lenoir a mobilisé des centaines de compagnons et de corps de métiers, travaillant jour et nuit. Point n’est besoin de longues phrases pour donner la dimension de l’exploit : première pierre le 26 Août , inauguration officielle le 26 Octobre, en présence de la Reine. C’est à Auguste Vestris, le plus célèbre danseur de l’époque, que revint l’honneur de cette première représentation. Hélas, douze ans plus tard, le 27 Juillet 1794, la troupe lyrique quitte les locaux pour le nouvel opéra de la place Louvois, sonnant le glas de la Porte Saint-Martin. Après quelques années d’oubli, l’Opéra de la Porte Saint-Martin renaît sous le nom de Théâtre de la Porte Saint-Martin, grâce à un acteur-auteur, Dumaniant, qui le rachète au domaine national. Tout au long du premier et du second empire, le Tout-paris s’y montrera et applaudira des spectacles très variés. En 1831, le Théâtre trouve enfin sa véritable vocation en devenant le temple du Drame romantique sous la houlette du talentueux et fantasque Harel. Le succès populaire est immense. Les auteurs connus accourent. Les plus grands comédiens sont sur scène. Alexandre Dumas, Victor Hugo y présentent leurs meilleures pièces devant un public ravi. Mais l’équilibre financier fait défaut et Harel doit jouer de toute son aura, pour éviter la saisie et contiuer à monter des spectacles avec brio… Il disparaîtra dans le dénuement et la solitude à la Maison de santé de Châtillon. Construit en deux mois, le Théâtre de la Porte Saint-Martin va disparaître en quelques heures dans les flammes de la Commune de Paris. Il renaît de ses cendres deux ans plus tard, en 1873, renouant avec l’affection des parisiens pour ce lieu mythique. Des pièces exceptionnelles furent créées dans les années suivantes, Cyrano de Bergerac, Les Deux Orphelines, Les Misérables, Théodora, Chanteclerc… qui contribuèrent à la réputation de qualité des auteurs et des comédiens français jusqu’au 20ème siècle. Des pièces classiques sont jouées par des jeunes comédiens assistés d’acteurs confirmés tels que Mélingue, Coquelin, Mounet-Sully, Sarah Bernhardt, en dehors des heures habituelles des représentations. L’histoire retiendra que les matinées classiques ont été créées à la Porte Saint-Martin. A partir des années 60, le Théâtre de la Porte Saint-Martin reprend une place de tout premier rang et participe au renouveau culturel amené par les mouvements de mai 68 : Hair, Gospell, Mayflower y sont créés en France révélant de nouveaux talents venus de tous les horizons de la création artistique. De nombreux shows musicaux y furent présentés : Carole Laure et Lewis Furey, Harlem Swing (de Fats Waller), La petite boutique des horreurs, ballets Coppelia et Carmen de Roland Petit, spectacle du mime Marceau, opérettes Pacifico avec Bourvil et Georges Guétary, Envoyez la musique d’Annie Cordy, Comédies La Belle Arabelle des Frères Jacques et Francis Blanche, Qui est cette femme ? avec Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, Oscar avec Louis de Funès, Pas d’Orchidées pour Miss Blandish de Robert Hossein, Ténor avec Michel Leeb… Le Théâtre classique trouve également sa place dans cette programmation exceptionnelle avec les représentations des Trois mousquetaires (Grenier-Hussenot), de la Dispute (Patrice Chéreau), du Tartuffe (Roger Planchon), de l’Ecole des Femmes, du Misanthrope, de Dom Juan (Antoine Vitez)… La Comédie Française y présente même Les Femmes savantes, Esther, Monsieur Chasse, Le Dialogue des Carmélites… Les spectacles des dix dernières années ont été particulièrement salués par le public et la critique. La liste des succès serait longue mais mentionnons ici La Peste d’Albert Camus (deux nominations aux Molières 1990), le Misanthrope de Molière, Célimène et le Cardinal de Jacques Rampal (sept nominations et 2 Molières en 1992), Knock, de Jules Romains (2 nominations aux Molières 1993). Jusqu’à la fin des années 90, le Théâtre de la Porte Saint-Martin connaît encore de nombreux succès populaires, avec 400 représentations de Qui sait tout et Grobéta de Coline Serreau (7 nominations et 4 Molières), Lapin-Lapin, toujours de Coline Serreau (six nominations et un Molière en 1996), Master Class de Terrence Mac Nally, mis en scène par Roman Polanski (quatre nominations Molières 1997), Bertrand Blier créé les Côtelettes mis en scène par Bernard Murat (3 nominations aux Molières 1998), Une journée particulière d’Ettore Scola, puis le Bel air de Londres de Dion Boucicaut (six nominations et un Molière en 1999). Le siècle s’achève tandis que le Théâtre de la Porte Saint-Martin présente Un Fil à la Patte de Georges Feydeau mis en scène par Alain Sachs (3 nominations aux Molières 2000). Cette même année, Francis Huster joue J’adore la vie d’Octave Mirbeau puis reprend la Peste. L’Ultima Recital (Molière 1999 du Meilleur spectacle musical) clôture cette fin d’année de façon éblouissante, juste avant la reprise de la célèbre comédie musicale Chantons sous la pluie. En 2001 Michel Sardou et Jean-Claude Camus reprennent la direction des lieux. En 2003, Michel Sardou décide de quitter le théâtre. Jean-Claude Camus ne voulant pas abandonner cette aventure décide d’en reprendre seul la direction. Une rénovation importante du théâtre à permis de mieux accueillir artistes et public et de créer ainsi des structures dignes de cet établissement. Une fois ces travaux d’embellissement terminés, la nouvelle direction s’attache à maintenir le Théâtre de la Porte Saint-Martin au centre des activités culturelles parisiennes. C’est dans cette idée que vont se succéder de nouveaux succès, tous différents, et reflets de l’éclectisme affirmé de la nouvelle direction artistique. Tout d’abord Pierre Palmade et Michele Laroque triomphent dans Ils se sont aimés, puis cèdent la place à Claude Brasseur pour Conversations avec mon père de Herb Gardner. Se succèdent ensuite Michel Sardou et Brigitte Fossey dans l’Homme en question de Félicien Marceau, le Quatuor, avec un spectacle intitulé Sur la corde rêve (Molière 2003), Pierre Mondy et Catherine Rich dans Le Sénateur Fox de Luigi Lunari, et Valérie Mairesse et François Morel dans Feydeau c’est Fou !. En Février 2005, Jean-Claude Camus décide de créer en France la pièce Love! Valour! Compassion! de Terrence Mc Nally, mise en scène de Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé, et renoue ainsi avec la grande tradition de créations inattendues, du Théâtre de la Porte Saint-Martin. Cette pièce sera doublement nominée aux Molières 2005. L'année 2006 a été marquée par le triomphe de l'Emmerdeur de Francis Veber, avec Richard Berry et Patrick Timsit, ainsi que par la création d'Opening Night de John Cromwell, avec Marie-Christine Barrault et Michel Carnoy. L'Avare de Molière avec Michel Bouquet (deux nominations aux Molières, Meilleur comédien et Meilleur spectacle), ainsi que le Dîner de Cons de Francis Veber, contribuèrent à faire de la saison 2007/2008, un enchaînement de succès pour la Porte St Martin. Enfin, le Malade Imaginaire, sur une mise en scène de Georges Werler, avec la sublime prestation de Michel Bouquet et de Juliette Carré, a clôturé avec éclat la saison 2008 du Théâtre de la Porte Saint-Martin. En 2009, le Théâtre renoue avec la comédie Panique au Ministère, dans une mise scène délirante de Raymond Acquaviva avec Amanda Lear, Natasha Amal puis Marie Parouty qui a repris le rôle. 2009, l'évènement théâtral de la rentrée : La Cage aux Folles de Jean Poiret avec Christian Clavier et Didier Bourdon. Ce spectacle a été joué jusqu'au 8 janvier 2011 ! La pièce d'Isabelle Mergault l'Amour sur un plateau, qu'elle interpréta aux côtés de Pierre Palmade et de Laurence Badie entre autres, connut également un franc succès en ce début d'année 2011 pour la plus grande fierté du Théâtre de la Porte Saint-Martin.

Théâtre Déjazet
Distance: 0.5 mi Tourist Information
41 Boulevard du Temple
Paris, France 75003

Le théâtre Déjazet est une salle de spectacle parisienne située au 41 boulevard du Temple dans le arrondissement.C'est le seul théâtre du « boulevard du Crime » à avoir survécu, étant situé du côté du boulevard ayant échappé aux transformations haussmanniennes de 1862, et notamment au percement de la place du Château-d'Eau (actuelle place de la République). Abritant des fresques d'Honoré Daumier, la salle a été inscrite sur l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques le 6 décembre 1990.HistoriqueEn 1770, le comte d’Artois, frère de Louis XVI et Louis XVIII, fait édifier un jeu de paume par l'architecte François-Joseph Bélanger entre le boulevard du Temple et la rue de Vendôme (actuelle rue Béranger). Mozart s'y produit lors de son voyage à Paris en 1778 devant la reine Marie-Antoinette et le comte d'Artois. À la Révolution, le lieu est transformé en établissement de bains.

Theatre du Gymnase - Paris 10ème
Distance: 0.3 mi Tourist Information
38 bd Bonne nouvelle
Paris, France 75010

0142467979

Théâtre Antoine
Distance: 0.3 mi Tourist Information
14 Boulevard de Strasbourg
Paris, France 75010

01 42 08 77 71

Ce théâtre à l’italienne dévoile un historique de prestige où les personnes les plus influentes du monde des arts se sont rencontrées le temps d'une mise en scène, autour d’un texte : des auteurs prestigieux tels Albert Camus ou encore Jean-Paul Sartre, des metteurs en scène de renom comme Peter Brook ou Louis Jouvet, et de prodigieux acteurs à l'image de Pierre Brasseur ou Jacqueline Maillan, ou plus récemment Daniel Auteuil, Isabelle Huppert, Francis Huster, Fabrice Luchini, Gérard Depardieu.

Jamel Comedie Club
Distance: 0.4 mi Tourist Information
42 Boulevard de Bonne Nouvelle
Paris, France 75010

Théâtre des Nouveautés
Distance: 0.5 mi Tourist Information
24 boulevard Poissonnière
Paris, France 75009

01 47 70 52 76

En juillet 2010, Pascal Legros prend la direction de ce haut lieu historique du vaudeville et de la comédie légère. Le Théâtre des Nouveautés poursuit sa quête du divertissement en présentant aujourd’hui les auteurs les plus talentueux du genre : Eric Assous, Michel Munz, Gérard Biton... La troisième saison sous la nouvelle direction marque une volonté d’évoluer vers des choix plus éclectiques et plus ambitieux: «Le roi se meurt» de Ionesco avec Michel Bouquet, «Cher Trésor» avec Gérard Jugnot, "Le placard" avec Elie Semoun et actuellement "Le Tombeur" avec Michel Leeb.

Comédie République
Distance: 0.4 mi Tourist Information
1 bld saint martin
Paris, France 75010

0140290302

Théâtre de la Renaissance
Distance: 0.2 mi Tourist Information
20 boulevard Saint Martin
Paris, France 75010

01.42.02.47.35

Le théâtre de la Renaissance est une salle de spectacle parisienne située au 20, boulevard Saint-Martin et inaugurée le.Depuis le, le théâtre de la Renaissance est classé monument historique.HistoriqueLe théâtre de la Renaissance apparaît pour la première fois sous la forme d'une compagnie théâtrale fondée en 1838 par Anténor Joly sur l'initiative de Victor Hugo et Alexandre Dumas, qui souhaitaient disposer d'une troupe dédiée à leurs drames romantiques. Installée salle Ventadour, elle inaugure sa programmation le avec la création de Ruy Blas, avec Frédérick Lemaître dans le rôle-titre, suivie en avril 1839 des créations de L'Alchimiste et de Paul Jones d'Alexandre Dumas, toujours avec Frédérick Lemaître.En 1839 y est donné un célèbre bal du Carnaval de Paris. À cette occasion le compositeur et chef d'orchestre belge Jean-Baptiste-Joseph Tolbecque dirige son Galop des tambours qui remporte un immense succès. L'orchestre compte 40 tambours. Le bal du théâtre de la Renaissance devient à cette occasion une référence festive du Carnaval de Paris.De nombreux opéras y sont également représentés, comme Lucie de Lammermoor de Gaetano Donizetti mais victime des intrigues de théâtres parisiens concurrents, l'entreprise est contrainte de fermer ses portes le et la troupe est dissoute.

Le Brady Cinéma Théâtre
Distance: 0.4 mi Tourist Information
39 boulevard de Strasbourg
Paris, France 75010

0147700886

Créé en 1956, le Brady est une salle unique et propose une programmation de films fantastiques de série B. Temple du film de genre pendant de longues années, la salle est ensuite achetée par Jean-Pierre Mocky qui ajoutera une salle à la fin des années 90. Il revendra le Brady fin 2010 à l'équipe actuelle. Le Brady est composé désormais d'une salle de 100 places qui accueille des projections cinématographiques et des représentations théâtrales et une salle de 39 places uniquement consacrée aux projections.

Théâtre Montorgueil
Distance: 0.4 mi Tourist Information
3 Rue du Sentier
Paris, France 75002

01 40 26 08 33

La comédie des boulevards
Distance: 0.4 mi Tourist Information
39, rue du sentier
Paris, France 75002

01 42 36 85 24

Théâtre en plein coeur de Paris de 100 places Direction Mickael CHETRIT & Philippe DELMAS cliquez ici : www.comediedesboulevards.com cliquez ici : www.artisticrecords.fr

Le République
Distance: 0.4 mi Tourist Information
1 Boulevard Saint-Martin
Paris, France 75003

01 47 70 97 96

Bien avant Le République, il y avait le Caveau de la République, et bien avant lui au numéro 1 du Bd Saint-Martin une ferme nommée « La Vacherie ». Le lieu-dit inspira probablement Charles Bouvet qui ouvrit en 1901 les portes de La Vache Noire, cabaret réservé à la chanson satirique et qui, par sa formule (on consommait dans la salle), était à la fois le descendant des goguettes chansonnières et l’ancêtre des cafés-théâtres. Pamphlétaires, poètes ou humoristes, les genres se côtoyaient, tous ou presque avaient droit à l’appellation de « chansonniers » tant les couplets étaient bien troussés. Entre les deux guerres, le Caveau de la République voit les débuts des grands de l’époque : Raymond Souplex, René Dorin, Jean Rieux, Saint-Granier, Noël-Noël, Pierre Dac. Après la libération, la nouvelle vague des chansonniers dits « Montmartois » se fait connaître du grand public grâce à la radio. Robert Rocca, Jacques Grello, Jean Valton font leurs premiers pas au Caveau de la République. Anne-Marie Carrière, Maurice Horgues, Sim, les Frères ennemis, Maurice Biraud partagent un peu plus tard le succès de leurs aînés. Charles Aznavour, Cora Vaucaire, Enrico Macias, Charles Dumont, Mouloudji, Pauline Carton… sans oublier Françoise Dorin ont également chanté au Caveau. Gaby Verlor (Le p’tit bal perdu, Déshabillez-moi, Marions-les, etc.) y a composé et accompagné les musiques des spectacles. La salle du Caveau est entièrement rénovée en 1992, mais conserve grâce à la géométrie des lieux, le charme intimiste des goguettes, caveaux et cafés-théâtres. Le Caveau a vu débuter sur les planches de nombreux artistes tels que Laurent Ruquier, Laurent Gerra, François Morel, Christophe Alévêque, Didier Porte, Gaspard Proust, Nicole Ferroni… . Le République ouvre ses portes le 12 juin 2014, après trois mois de travaux. Il est repris par le Comte de Bouderbala et son producteur Jean-Philippe Bouchard. Dans la lignée du mythique «Comedy Store» à Londres ou «Times Square Comedy» à New york, le République s’inscrit comme la nouvelle scène de demain pour Paris.

Le Splendid
Distance: 0.3 mi Tourist Information
48, rue du Fbg Saint-Martin
Paris, France 75010

01 42 08 21 93

Théâtre du Renard
Distance: 0.5 mi Tourist Information
12, Rue du Renard
Paris, France 75004

01 45 26 04 58

Theatre du temple, Paris
Distance: 0.6 mi Tourist Information
18 RUE DU FAUBOURG DU TEMPLE
Paris, France 75003

08 92 35 00 15

Le Gymnase
Distance: 0.4 mi Tourist Information
44 Boulevard Bonne Nouvelle
Paris, France 75010

0033140705043

L'Archipel Théâtre & Musique - officiel
Distance: 0.3 mi Tourist Information
17 Boulevard de Strasbourg
Paris, France 75010

01 73 54 79 79

Théâtre des Blancs-Manteaux
Distance: 0.6 mi Tourist Information
Rue Saint-antoine
Paris, France 75004

0148871584

Le théâtre de Blancs-Manteaux est une salle de spectacle, située, rue des Blancs-Manteaux dans le arrondissement de Paris.HistoireEn 1970, René Liotaud, entrepreneur et ex-plâtrier, rachète un immeuble à l’angle de la rue Aubriot et de la rue des Blancs Manteaux. Le bâtiment, en très mauvais état est rapidement refait. Il vend alors un certain nombre d’appartements, transforme le rez-de-chaussée en restaurant et la cave en bar/discothèque. Le lieu est ouvert au public deux ans plus tard, en 1972. L’emplacement est idéal, au cœur du marais et tout proche du quartier juif de la rue des rosiers. On y trouve déjà de nombreux cafés et restaurants mais aucune salle de spectacle. L’arrivée de Liotaud et l’ouverture de La Pizza du Marais (l’ancien nom des Blancs Manteaux) se voit rapidement suivi par l’ouverture de plusieurs salles : Le théâtre Essaïon, la Veuve Pichard (aujourd’hui Le Point Virgule), la Mama Du Marais, etc. Le Café de la Gare quitte quant à lui le quartier du Montparnasse où il était installé depuis quatre ans pour la rue du Temple.

SoGymnase
Distance: 0.3 mi Tourist Information
38, Bld Bonne Nouvelle
Paris, France 75010

01 42 46 79 79

Situé au beau milieu des grands boulevards, dans l'un des théâtres les plus réputé de Paris, le SoGymnase est un café théâtre d'une cinquantaine de places. Un cadre intimiste et une ambiance chaleureuse pour une programmation variée, dédiée à l'humour et à la musique: spectacles, scènes ouvertes, showcases, concerts, jam sessions, y ont lieu chaque semaine, avec un objectif: faire office de tremplin pour les nouveaux talents. Avec son bar, sa configuration de fauteuils et tables entièrement modulable, sa climatisation, et son équipement technique complet (lumière et sonorisation), le SoGymnase est également un espace idéal pour accueillir privatisations, cours artistiques collectifs, événements professionnels, soirées…avec son personnel pour vous servir !